N°89
Nov./Déc. 2022
RESEAU

À l'heure de l’innovation, ORPI cultive ses valeurs de proximité

Réseau

RÉSEAU COOPÉRATIF, INNOVATIONS, OUTILS MÉTIERS, INTÉGRATION

Arrivé à la tête d'ORPI en janvier 2022, Guillaume Martinaud entend - avec son nouveau conseil de gérance - faire bouger les lignes en matière de participation des associés, d'intégration des collaborateurs, de formation et d'outils métiers... Tout en s'appuyant fortement sur les valeurs coopératives du réseau. Des innovations qui permettront à la marque de poursuivre sa montée en compétence et de fluidifier le parcours client. Explications.


Économie, géopolitique, énergie, marché... Le contexte de l'année 2022 est tendu. L'avez-vous ressenti chez ORPI ?

Nous sommes bien ancrés dans la réalité. Nos clients travaillent dans tout type de milieux, et pour peu que leur entreprise soit directement ou indirectement touchée, nous le ressentons forcément. Après le mouvement des Gilets jaunes et le Covid, on sent bien que le moral des Français est en berne, mais la tendance qui s'est amorcée pendant la crise sanitaire - vers plus de nature et au profit des villes moyennes - semble se confirmer. Le marché aussi évolue : il y a moins de demandes d'acquéreurs et les délais de vente s'allongent avec des prix qui se renégocient.

Réseau

Pensez-vous que le marché devient plus raisonnable, qu'il y a une forme d'apaisement ?

Les gens ne souhaitent plus acheter n'importe quoi, n'importe où et à n'importe quel prix, d'autant que les conditions d'emprunt se sont durcies. Un autre fait nouveau : Paris ralentit avant la province, et dans certains quartiers les prix sont passés sous la barre des 10 000 ?/m². Mais, s'il y a un peu moins de compromis, on est encore loin de la situation catastrophique des années 2007-2008. À fin septembre, nous étions ainsi à +0,33 % de transactions par rapport à 2019, qui était déjà une très bonne année. Même si l'on n'atteint pas les chiffres records de 2021, les transactions atteindront certainement un million d'ici la fin de l'année, c'est déjà énorme ! Pour moi, la difficulté réside plutôt dans un possible attentisme des acquéreurs et des vendeurs.

Dans ce contexte, les valeurs coopératives sont-elles une ressource ?

Effectivement, car l'ADN du réseau a toujours été l'entraide et le soutien. De nombreux événements nous conduisent à échanger. Il y a un fort sentiment d'appartenance à la marque et à l'esprit coopératif. Chacun s'implique, coconstruit, en amenant ses compétences tout en ayant conscience que sa voix peut être entendue. ORPI appartient à tous ses associés - plus de 1000 - indéniablement, c'est une force.

À date, où en est le réseau ?

Nous comptons 1363 agences, plus de 9200 collaborateurs, partout en France. Suite aux élections l'année dernière, le réseau dispose d'un nouveau conseil de gérance. C'est une équipe qui représente très bien le réseau, avec un fort esprit coopératif. Nous avons proposé un nouveau plan de mandat, qui a été voté par nos associés, comme la majorité des projets. Cela nous permet d'avoir une véritable adhésion sur des changements structurants. Je pense par exemple au lancement de notre nouveau logiciel, pour lequel 76 % des associés nous ont donnés leur accord. En parallèle, je vais régulièrement à leur rencontre pour rester au plus près des agences et comprendre leurs réalités sur le terrain. La proximité est primordiale si l'on veut faire certains changements.

Ces changements concernent-ils vos perspectives de développement ou de recrutement ?

Effectivement, nous avons largement fait évoluer notre manière d'intégrer les nouveaux collaborateurs en passant de 5 jours d'intégration maximum auparavant, à un minimum de 10 jours, jusqu'à 35 jours si cela s'avère nécessaire. Désormais, nous proposons plusieurs parcours, car certains auront besoin d'être plus entourés - surtout s'ils n'arrivent pas du secteur immobilier - concernant notamment notre fonctionnement. Nous les faisons passer dans tous nos services, où ils disposent systématiquement d'un référent. Ainsi, nous permettons à tous de s'approprier nos méthodes, comme nos valeurs.

Justement, comment allez-vous continuer à accompagner la performance des collaborateurs ?

Nous sommes partis du constat que, lorsqu'on est en région, venir se former à Paris nécessite toute une logistique. Nous proposons donc à nos associés la création de centres de formation régionaux, sous la forme de trois modèles : il peut s'agir de GIE (NDLR : groupements d'intérêt économique) qui décident de fonder leur propre centre de formation ou de poursuivre leur formation auprès d'ORPI France, ou de groupements régionaux souhaitant devenir autonomes en créant leur centre. L'objectif est de faire en sorte que chaque jour, associés et collaborateurs puissent se former et avoir des réponses rapidement, à moins de deux heures de chaque agence. Nous continuons bien sûr à miser sur l'aspect digital, mais nous tenons à maintenir un lien humain. En septembre, nous venons ainsi de former 5227 collaborateurs sur nos nouvelles méthodes d'estimation.

Et côté outils, y a-t-il aussi des innovations ?

Nous utilisons maintenant Urbanease, une application de prospection cartographique qui permet d'avoir toutes les informations sur un bien : cadastre, data foncière, documents d'urbanisme, éléments fiscaux, taux de la taxe d'aménagement, hauteurs des bâtiments, géorisques, etc. En parallèle, nous avons investi sur PriceHubble, qui permet d'avoir des données d'estimation locatives plus fiables. Syllabs, également, nous aide dans la rédaction d'annonces qualitatives. Enfin, nous avons également signé un partenariat avec Google pour communiquer plus efficacement. Évidemment, nos collaborateurs seront formés sur ces applications au fur et à mesure dans les mois qui viennent pour monter en compétence, mais de manière sérieuse et consolidée. Tout cela viendra s'agréger à notre nouveau logiciel, développé par l'entreprise SweepBright, qui sera plus intuitif et beaucoup plus agile. Son lancement devrait être effectif fin 2023.

Cela doit aussi contribuer à fluidifier le parcours client ?

Cela répond aux besoins quotidiens de nos conseillers sur le terrain, pour leurs clients. Pour ces derniers, c'est la certitude d'avoir des annonces publiées plus vite, avec plus de visibilité ; de disposer de services réellement efficients en matière d'estimation, de vente, de bénéficier d'un regard professionnel sur des questions spécifiques telles que la rénovation énergétique ou l'accès au crédit qui sont devenues prépondérantes. Bref, nous souhaitons leur donner la possibilité de prendre des décisions rapidement grâce à notre accompagnement.

ORPI prend la vice-présidence du Fichier Amepi. Que souhaitez-vous apporter ?

C'est une grande joie, d'autant que ORPI était - avec Century 21 - à l'origine du fichier. Pour nous, l'Amepi est l'occasion d'une réflexion commune, avec le souci de faire évoluer positivement nos métiers et de marquer nos différences avec des acteurs qui n'ont pas la même philosophie que nous. Nous souhaitons faire comprendre à tous nos confrères que ce fichier permet la coopétition, que - même si nous sommes concurrents - il vaut mieux travailler ensemble que contre, pour que nos clients réalisent leur projet, quelle que soit l'agence.

Rédaction | Marie Hérault Photo | ORPI
© 2022 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Expression #89

Version .pdfWebmagazine

Autres Numéros Expression

pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :



*



Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le N° 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - Bâtiment Bêta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub