N°83
Nov./Déc 2021
A L'AFFICHE

Yann Jéhanno : « Laforêt mise sur ses valeurs, sa proximité et sa relation client »

photo

RÉSEAU LAFORÊT, FORMATION, VALEURS, RELATION CLIENT

Créé en 1991, le réseau Laforêt a fêté ses 30 ans cette année lors d'un road show organisé pour l'occasion. Yann Jéhanno, président de Laforêt France a partagé ses ambitions pour les prochaines années et est revenu sur la façon dont le réseau a traversé la période Covid. Il nous détaille ses propos. Par Alex Clément

A-L : 2021 est une année importante pour Laforêt. Quereprésente votre réseau aujourd'hui en termes de chiffres ?

Yann Jéhanno : Laforêt c'est 700 agences immobilières, 4 500collaborateurs, 30 000 ventes et 20 000 locations réalisées chaqueannée ainsi que 55 000 logements [1] gérés en France métropolitaine et d'outre-mer. En 2021, Laforêt a été élue meilleure franchiseimmobilière de l'année, numéro 1 du Podium de la relation client etmeilleur employeur de France en immobilier.

A-L : Quels ont été les moments forts de votre tour de France ?

Y J : Entre Rennes, Lyon, Toulouse et Paris nous avons réuni 2 000membres du réseau, du 4 au 8 octobre 2021. Une belle occasion de seretrouver autour des valeurs qui servent de socle à notre organisation :Clarté, Convivialité, Efficacité. Entre célébration et vision, ce road showa été marqué par la remise de nombreux trophées récompensant lesmeilleurs performances individuelles et collectives. Ces retrouvaillestrès attendues ont permis de poser les jalons de notre prochaineconvention qui se tiendra en 2022, aux Baléares.

A-L : Après 18 mois particuliers ponctués de confinements,quel bilan avez-vous partagé avec votre réseau ?

Y J : Notre stratégie nous a permis de traverser cette période avecsérénité et de conforter notre vision. Dès 2017, nous avions anticipél'émergence de certains outils digitaux. Trois ans avant cet épisodeinédit, nous étions déjà prêts ! Aujourd'hui, avec la signature électronique, nous signons 85% de nos mandats et de nos compromis et95% de nos baux à distance. Malgré les confinements, nous avons pucontinuer à travailler, à prendre des mandats, à boucler des ventes etdes locations. Notre obsession du client a aussi payé. Avec un taux desatisfaction de 95%, nos vendeurs, nos bailleurs, nos acquéreurs et noslocataires saluent notre professionnalisme ; la relation humaine restela clé de la réussite. Enfin, notre stratégie de développement du réseauet de diversification des métiers a démontré toute sa pertinence.

A-L : Pouvez-vous préciser vos ambitions pour les années à venir ?

Y J : Depuis 30 ans, la formation Laforêt est une référence dans l'immobilier et nous allons lui donner encore plus d'envergure. L'époque actuelle est un accélérateur de nouvelles tendances et de nouveaux projets de vie. Dans ce contexte, notre catalogue de formation s'étoffe et nous comptons offrir de nouvelles méthodes d'apprentissage. Ainsi, d'ici quelques semaines, nous proposerons des formations en podcast. Autre objectif, nous emparer du sujet de la rénovation énergétique qui ouvre de nouvelles opportu-nités. Demain, l'agent immobilier Laforêt sera à même de conseiller ses clients dans les démarches de rénovation énergétique. Enfin, nous poursuivons notre expansion, aussi bien en ciblant les communes où nous ne sommes pas encore installés qu'en densifiant notre présence dans les métropoles où nous sommes déjà implantés.

A-L : Qu'est-ce que la pandémie a changé chez les Français et leur manière d'appréhender le marché de l'immobilier ?

Y J : Les confinements successifs ont redéfini les projets immobiliers. Une partie des Français s'est éloignée des centres-villes pour trouver un logement plus spacieux disposant d'un extérieur. Les villes moyennes, les banlieues et les maisons individuelles sortent gagnantes de ces nouvelles attentes. L'instauration durable du télétravail bouleverse également les habitudes de vie. Est-ce que ces tendances seront pérennes ? Difficile de l'affirmer. La flambée des prix de l'immobilier, l'accès au crédit, la crise énergétique, la démographie croissante sont autant de variables à surveiller.

A-L : Quelles surprises post-covid réserve le marché immobilier en termes d'évolution des prix et des transactions ?

Y J : On peut s'attendre à une stabilisation voire une correction des prix dans les grandes métropoles. En revanche, les banlieues et les zones semi-urbaines bien desservies connaissent une forte pression à la hausse. Même constat pour les maisons individuelles dont les prix ont augmenté de 7% [1] depuis le début de l'année. Dans ce contexte troublé, l'immobilier conserve son rôle de valeur refuge.

Rédaction | Alexandra Clément Photo | Laforêt

© 2020 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Expression #83

Version .pdfWebmagazine

Autres Numéros Expression

pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :



*



Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le N° 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - Bâtiment Bêta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub