N°75
Juil./Août 2020
SUCCES

Laforêt : « notre marque a un pouvoir d’attraction de plus en plus fort »

MOTS CLES : #franchise #developpement #recrutement

Si pendant le confinement, l'activité ne s'est pas arrêtée pour Laforêt, elle semble aujourd'hui s'accélérer. Le maintien des règles sanitaires n'empêche en effet pas le réseau immobilier de poursuivre ses ambitions, notamment en matière de développement et de recrutement. Explications avec Yann Jéhanno, son président.


COMMENT LA REPRISE S'EST-ELLE DÉROULÉE CHEZ LAFORÊT ?

Nous avons rouvert les portes de toutes nos agences dès le 11 mai dans le respect de notre propre guide de préconisations sanitaires. Bien en amont, nous avions ressenti que la reprise serait forte : dès l'annonce de la date du déconfinement par le président de la République, nos agences ont reçu, par e-mail, téléphone ou sur nos réseaux sociaux, de nombreuses demandes de clients souhaitant reprendre leurs projets immobiliers ou en débuter de nouveaux. Ce fut par exemple le cas de locataires à la recherche d'un logement, mais n'ayant pas pu visiter durant deux mois, ou celui des vendeurs ayant signé avant le confinement, mais n'ayant pas pu trouver un nouveau toit. À la fin de la première semaine de déconfinement, nous avions déjà retrouvé 90 % de notre activité habituelle. Depuis, le mouvement n'a fait que s'amplifier et aujourd'hui, nous sommes même à un niveau supérieur à celui de l'année dernière. En location, le marché est frénétique et le retard a été en partie comblé. Quant à la transaction, les volumes sont très élevés, entre effet de rattrapage et émergence de nouveaux projets (avec beaucoup d'investisseurs ou avec des urbains en quête d'espace et de verdure). Alors que beaucoup misaient sur un attentisme, nous constatons que bon nombre de Français ont profité de cette période pour murir leurs projets immobiliers.

En revanche, nous observons toujours un retard dans la régularisation des actes authentiques chez les notaires. De ce point de vue, la chaîne immobilière est toujours grippée : certaines études notariales n'ont pas repris immédiatement, les mairies ne se sont pas toutes prononcées sur les DIA (NDLR : déclaration d'intention d'aliéner) et les services de la publicité foncière n'ont pas repris au même rythme.

QUELS ENSEIGNEMENTS TIREZ-VOUS DE CETTE PÉRIODE ?

Avec le recul, on peut dire que notre réseau était prêt à travailler et à collaborer différemment. Nous disposions déjà de solutions adaptées au travail à distance : extranet vendeur ou bailleur, intranet, logiciels ASP, transfert de fichiers via le cloud, messagerie instantanée, signature électronique... Comme partout, nous connaissions quelques résistances vis-à-vis de la digitalisation, mais cette période si particulière a su convaincre les plus réticents. Pour autant, et alors qu'on nous annonçait un avenir totalement digitalisé et le sacre de « nouveaux modèles », je constate que les Français sont très attachés au commerce et à sa dimension humaine. Des agences immobilières de proximité qui utilisent la technologie à bon escient, c'est justement ce que propose le réseau Laforêt.

QU'EN EST-IL DU DÉVELOPPEMENT DU RÉSEAU ? LES MOIS PASSÉS ONT-ILS IMPACTÉ LES PROJETS ?

Avec près de 50 contrats signés depuis le début de l'année, nous avons accueilli plus de nouveaux franchisés qu'en 2019 à la même époque, et ce malgré le confinement. Il faut souligner que notre méthode de développement a évolué avec notamment un parcours totalement digitalisé. Cette évolution s'est révélée être un véritable atout. À travers le contexte, nous avons aussi vu l'arrivée de nouveaux profils de candidats à la franchise. Depuis notre création en 1991, notre ADN était en effet de recruter principalement des cadres en reconversion. Aujourd'hui, de plus en plus de professionnels de l'immobilier nous sollicitent. Il s'agit d'une part d'agences immobilières indépendantes qui, pendant les mois de confinement, auraient aimé être guidées pour organiser leurs équipes et préparer la reprise, pour mettre en oeuvre les dispositifs proposés par l'État et pour accompagner leurs clients avec des outils relationnels efficaces. En parallèle, nous voyons aussi des agences se rapprocher de nous pour trouver un repreneur. Elles savent que nous sommes spécialisés dans la cession d'entreprises et que notre expertise est un vecteur de réussite.

D'autre part, conséquence directe de la période de confinement, beaucoup de négociateurs immobiliers et des managers d'agence se tournent aussi vers Laforêt parce qu'ils souhaitent créer ou reprendre une agence, mais qu'ils n'ont pas les diplômes donnant accès aux cartes professionnelles. Au travers de notre formation Visa Manager Laforêt, ils accèdent en quelques mois à un diplôme homologué débloquant les cartes T, G et S (Transaction, Gestion immobilière et Syndic).
Enfin, nous enregistrons la candidature de nombreux mandataires immobiliers qui souhaitent franchir un nouveau cap et mettre à profit leur expérience pour devenir propriétaire de leur fonds de commerce, de leurs murs commerciaux ou d'un portefeuille de gestion locative. Notre marque, bien connue du grand public, semble avoir un pouvoir d'attraction de plus en plus fort ; notamment auprès des professionnels indépendants qui expriment dorénavant la volonté de rejoindre une enseigne leader. Et loin de dénaturer ce qu'ils sont, les agents immobiliers qui nous rejoignent se retrouvent facilement dans nos valeurs : clarté, convivialité, efficacité. La franchise entretient une réelle proximité.

QUELLES SONT LES DERNIÈRES ACTUALITÉS DU RÉSEAU ?

Le début de l'année a été synonyme de récompenses : Laforêt a été élue meilleure agence immobilière et meilleure franchise de l'année. Pendant le confinement, nous avons également gagné le Podium de la Relation Client organisé par Kantar et BearingPoint. Ces récompenses consacrent à la fois nos efforts et notre vision du métier.
Pour le reste, notre ambition est toujours de gagner des parts de marché et de profiter des opportunités qui s'offrent à nous. Pour que nos agences puissent se concentrer sur la reprise, nos réunions régionales se tiennent désormais à distance, par l'intermédiaire d'un plateau TV en live. En parallèle, nous poursuivons nos investissements dans la formation des 4.000 membres de notre réseau, dans la publicité avec une forte présence à la radio et dans le recrutement. Sur ce point, nous menons actuellement des sessions de recrutement mixtes, à distance et en présentiel, avec le dispositif « Visio Carrières ». Notre objectif est de recruter 750 collaborateurs supplémentaires d'ici la fin de l'année.

Rédaction : Marie Hérault, crédit photo : Laforêt

© 2020 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Expression #75

Version .pdfWebmagazine

Autres Numéros Expression

pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :



*



Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le N° 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - Bâtiment Bêta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub