N°73
Mars/avril 2020

Tokyo : Attractivité et potentiel d’une capitale plurielle

#stabilite #developpement #UHNWI

Maroc

Organisée et sûre, riche d’un réseau de transports ultra efficace, disposant de nombreux parcs, entrepreneuse... Tokyo propose une qualité de vie et un dynamisme hors-normes. Centre prisé pour les secteurs des télécommunications, de l’électronique et du digital, la ville – qui accueillera prochainement les Jeux olympiques - consolide son statut de pôle financier international. Autant d’attraits lui permettant de séduire les investisseurs étrangers

Rédaction : Marie Hérault

Selon le Global Proprety Handbook édité par Barnes en début d'année, « Tokyo offre à chaque heure du jour ou de la nuit un contraste saisissant entre le respect de ses traditions et de son patrimoine et la démesure échevelée des excentricités de sa scène artistique et culturelle, sur fond de gratte-ciels futuristes. » Destination touristique majeure, la ville est une capitale gastronomique incontournable. Les investisseurs étrangers l'aiment aussi pour son dynamisme économique : porte d'entrée des marchés asiatiques, la capitale japonaise occupe une position leader dans le secteur des technologies de pointe, et de la recherche et développement. Stable, propre, structurée et dotée d'infrastructures efficaces, elle réunit en plus tous les points nécessaires à un véritable confort de vie. Côté immobilier : « Il n'y a pas de taxes ou de réglementations spéciales contre les investissements étrangers dans l'immobilier japonais, indique Zoe Ward, directrice de Japan Property Central, courtier immobilier s'adressant aux investisseurs nationaux et internationaux. Cela signifie que vous avez accès aux mêmes opportunités d'investissement que les acheteurs nationaux japonais. »

RENTABILITÉ GARANTIE

Autre intérêt pour les expatriés : un marché de la location au beau fixe, celle-ci étant jugée bien moins contraignante par nombre de Japonais, avec « des rendements locatifs stables, explique Zoe Ward. De l'ordre de 3 à 4 % sur les propriétés résidentielles du centre de Tokyo. » Seul bémol, important à prendre en compte dans le cas d'un projet immobilier : être prêt à acheter comptant, « Les acheteurs à l'étranger ne pouvant pas obtenir de prêt auprès d'une banque japonaise », et la nécessité de passer par une fudosan (NDLR : agence en japonais) ayant l'habitude de travailler avec des étrangers.

LOST IN TRANSLATION

Les quartiers en vogue se situent dans le centre de Tokyo : Shibuya bien sûr, véritable temple de la mode, branché et résolument jeune, ou Omotesando, son pendant côté luxe, aussi appelé les « Champs-Élysées de Tokyo ». Roppongi, également très prisé, appartient au monde de la nuit et remporte les faveurs des touristes… Tout en étant le quartier qui héberge des logements ou des commerces de luxe, des bureaux et plusieurs ambassades. Toujours dans le centre, Akasaka représente quant à lui la tradition et le Japon d'antan. À Tokyo, dont la superficie représente six fois celle de Paris, le choix d'un quartier dépendra cependant moins de son charme que de sa proximité avec les services et les transports : « Il est important d'être à proximité d'une gare, note Zoe Ward. S'il s'agit d'un investissement locatif, il est également important d'étudier le quartier. S'il y a beaucoup d'universités à proximité, un logement de type étudiant serait un choix judicieux. Mais, s'il s'agit d'un quartier avec une population vieillissante et en déclin, il vaut peut-être mieux chercher ailleurs. »
Côté prix, comme partout, tout dépend de la valeur du terrain, de l'âge de la propriété, de la taille et de l'emplacement. « Vous pourrez peut-être trouver de petits studios pour moins de 10 millions de yens (84 000 € environ), jusqu'aux penthouses pour plus de 5 milliards de yens (42 millions d'euros). Dans le centre de Tokyo, vous pouvez généralement trouver des appartements au prix d'environ 1 à 3 millions de yens par mètre carré (8400 à 25 170 €). »

PRESTIGE ET POTENTIEL DE DÉVELOPPEMENT

Et si les acheteurs étrangers y restent encore assez rares, Tokyo a cependant la cote auprès des UHNWI internationaux (Ultra High Net Worth Individuals, à savoir les hommes et les femmes qui « pèsent » plus de 30 millions de dollars). La ville arrive en effet troisième au classement établi chaque année par Barnes, derrière New York et Hong-kong. Ce qu'ils y apprécient : avant tout l'art de vivre, « Beaucoup de nos riches clients offshore apprécient la gastronomie, la sécurité et la stabilité, la propreté et le tourisme. Ils visitent plusieurs fois par an, que ce soit pour le travail ou le plaisir. » Cet été, la ville accueillera les prochains Jeux olympiques et le monde entier aura les yeux braqués sur elle. Grâce à cet évènement, les agents immobiliers pensent que la ville pourrait encore accentuer son développement international… Et Tokyo continuer à placer ses pions face à la concurrence des autres villes asiatiques.

© 2019 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Expression #73

Version .pdfWebmagazine

Autres Numéros Expression

pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :



*



Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le N° 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - Bâtiment Bêta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub