Nį64
Sept/Oct 2018

En France, les logements vacants augmentent encore

MOTS CLES : Logements vacants,Immobilier,Loi Elan

En France, 3 millions de logements vacants étaient recensées en 2017 alors qu'il s'en construit 375 000 par an, selon les derniers chiffres de l'INSEE.

Journaliste : Franck Seguin

Selon les derniers chiffres publiés par l'INSEE, entre 2010 et 2015, 374 000 logements par an ont été créés. Or, pendant ce temps, les logements vacants augmentent aussi, et de « manière plus soutenue qu'auparavant », relève l'INSEE. Entre 2010 et 2015, les logements vacants ont aussi augmenté de 3,4% par an, ce qui correspond à 86 900 déclarés vides en plus annuellement. En 2015, ils étaient au nombre de 2,8 millions, et la Fnaim les estimait à 3 millions en 2017 ! Cette part des logements non occupés du parc locatif a donc grandi à un nombre six fois plus élevé qu'au début des années 1990. Aujourd'hui, ces logements vacants correspondent à 8% du parc résidentiel, contre 6,9% en 1999. Selon l'étude de l'INSEE, cette progression s'explique par la hausse des prix de l'immobilier, l'inéquation de l'offre d'habitations mal localisées ou trop chères ou encore les logements en mauvais état. Ces augmentations sont beaucoup plus conséquentes dans les villes de province éloignées des métropoles régionales. A Paris, le taux de vacance est de 8,1% mais peut s'expliquer par le nombre de logements proposés à la vente ou à la location.

L'INSEE met également en lumière un paradoxe criant : la construction plus rapide d'habitations comparée aux besoins réels des Français. En effet, entre 2010 et 2015, la progression du nombre de logements a été en moyenne de 1,1% tandis que la population a progressé de 0,5% chaque année. Cela signifie que, durant cette période, le parc de logement a augmenté deux fois plus vite que la population en France.

Crise du logement

Devant cette tendance de logements vacants et la crise du logement où près de 6 millions de Français connaissent des difficultés pour se loger, le gouvernement compte sur la loi Elan pour endiguer ce phénomène, en misant par exemple, sur l'impact rapide du bail mobilité. Cette nouvelle formule, qui n'est pas reconductible et s'étend de 1 à 10 mois, pourrait permettre de mettre de nouveaux biens en location, d'autant que le bail mobilité est automatiquement couvert par la garantie Visale.

© 2018 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Expression #64

Version .pdfWebmagazine

Autres Numéros Expression

pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :



*



Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le N° 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - Bâtiment Bêta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub