Nį64
Sept/Oct 2018

Le profil des clients à la recherche du coup de coeur grâce à ces logements hors normes.

MOTS CLES : Habitations | Hors normes | Atypiques

Le profil des clients à la recherche du coup de coeur grâce à ces logements hors normes.

Journaliste : Franck Seguin

Qui sont ces acheteurs ?

Lofts, péniches, logements d'architectes : l'immobilier atypique n'en finit pas de séduire. Souvent, ces acheteurs, friands de coup de coeur sur ces résidences hors normes, exercent une profession intellectuelle supérieure et de cadres, selon une étude menée par le réseau Espaces Atypiques. En effet, 48% des amateurs de ces biens entrent dans cette catégorie de profession. Aussi surprenant soit-il, les artistes, architectes décorateurs (10%) et communicants (11%) ne sont pas représentés en masse parmi ces acheteurs. A l'inverse, les ingénieurs et professions médicales aiment ce type de logement, et 51% font partie de la clientèle du réseau Espaces Atypiques, tandis que les personnes sans emploi, les retraités et les agriculteurs représentent une infime part des acheteurs. L'âge moyen des acheteurs et vendeurs de ces résidences atypiques est sensiblement le même : entre 42 et 47 ans.

Avec quel budget ?

Souvent, les acheteurs de biens atypiques disposent d'un budget moyen de 560 000 euros, soit deux fois et demi plus qu'un Français moyen. Néanmoins, ces acheteurs n'entrent pas forcément sur le créneau du luxe car 23% de ces transactions ne dépassent pas la barre des 300 000 euros.

Quels types de biens ?

Concernant les types de logements hors normes, les appartements sont en tête des ventes pour la première fois. L'étude souligne aussi que le nombre de logis traditionnels revisités, notamment par des décorateurs intérieurs ou des architectes, est en augmentation. A l'inverse, les péniches, anciennes usines et bâtiments religieux…, toutes les résidences dites « inclassables » ne représentent que 1% du marché. Bien plus grands qu'une habitation classique, ces logements sont également prisés pour leur taille : 144 mètres carrés en moyenne, contre 94 mètres carrés de moyenne pour un logement traditionnel. 67% de ces logements se situent dans les centres-villes et ont déjà été réhabilités.

Les jeunes changent la vision de l'immobilier

Une étude Guy Hoquet/Harris dévoile que les attentes, en matière d'immobilier, ont évolué avec l'arrivée d'une nouvelle génération sur le marché.

Un logement pas si simple ŗ obtenir

Selon une étude Guy Hoquet/Harris, 41% des Français ont déjà eu, dans leur vie, des difficultés pour se loger, en raison principalement de capacités financières restreintes (62%). Les sondés, âgés de 18 à 24 ans, représentent la tranche d'âges ayant eu le plus de souci pour se loger. Pour 38% d'entre eux, l'éloignement géographique des biens par rapport à leur souhait de résidence est un vrai problème.

Le logement, symbole de liberté ?

68% des personnes interrogées considèrent comme indispensable le fait d'avoir un salaire pour passer à l'âge adulte. Le logement, avec la location, arrive en seconde position.

Besoin de nouveautés

La nouvelle génération a une tout autre vision que ses aînés concernant l'immobilier. Ainsi, ces dernières années ont été le théâtre de nouvelles pratiques comme le prêt de sa résidence principale ou la location. 33% des moins de 35 ans envisagent d'ailleurs ce type de location (contre 17% pour l'ensemble des Français).

Une autre vision de l'immobilier

54% des moins de 35 ans imaginent leur résidence principale comme un logement qu'ils louent temporairement ou en partie afin d'améliorer leurs revenus. 32% estiment que le logement est juste un endroit fonctionnel pour dormir. Ils sont également beaucoup plus disposés, que leurs aînés, à louer leur logement à un inconnu ou à le prêter à un proche.

D'autres attentes

Cette étude révèle que 41% des sondés entendent disposer d'un bien avec des pièces dont la fonction peut facilement changer (par exemple, le salon peut servir de chambre à coucher). Cette modularité est encore plus souhaitée chez les moins de 35 ans (52%). Ce besoin est sans doute favorisé par le travail à distance et le télétravail.

© 2018 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Expression #64

Version .pdfWebmagazine

Autres Numéros Expression

pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :



*



Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le N° 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - Bâtiment Bêta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub