N°44
Mai/Juin 2015

Mai/Juin 2015

AU COEUR DE PARIS 

Nouveau record d'acheteurs étrangers dans la capitale

Poignée de mains

Les étrangers aiment Paris. En 2014, ils ont représenté 8,3 % des ventes de logements, constituant ainsi un nouveau record. Les achats se concentrent principalement dans cinq arrondissements : les IVe (10,8 % des achats), VIIe (10,5 %), VIIIe (9,2 %), IIIe (8,3%) et VIe (8,2 %). Ce sont les Italiens qui sont les plus nombreux (16,7 %) suivis des Britanniques (6,7 %). Viennent ensuite les Américains, les Chinois et les Portugais. À noter que ces investissements sont avant tout réalisés pour venir y vivre.

IMMINENT 

L'encadrement des loyers à Paris bientôt mis en place

loupe sur l'immobilier

Prévu dans la loi Alur, l'encadrement des loyers va voir le jour dès cet été à Paris, s'appliquant à toute signature d'un nouveau bail ou lors de son renouvellement (hors tacite reconduction). Cette mesure a pour objectif de limiter les variations de prix en imposant de fixer un montant compris dans une fourchette située 30 % en-dessous du loyer de référence et 20 % au-dessus. Ce montant médian doit être déterminé par le préfet, à partir des calculs de l'Observatoire Olap, pour chacune des 80 zones définies dans la capitale. Avant cela, un dernier décret doit être publié d'ici mai, définissant les tolérances admises pour une majoration des loyers au-delà des 20 %. Attendu par une majorité des Français, ce principe d'encadrement des loyers devrait également voir le jour en fin d'année à Lille.

SYNDIC DE COPROPRIÉTÉ 

Le contrat-type disponible au 1er juillet 2015

loupe sur l'immobilier

Le décret, publié au Journal officiel le 28 mars dernier, donne naissance au modèle de contrat-type de syndic. Ce document doit servir de référence pour tous les contrats signés ou renouvelés à compter du 1er juillet 2015. Le texte prévoit six événements particuliers pouvant donner lieu à une facturation upplémentaire de la part du syndic. Cela concerne les réunions supplémentaires de l'assemblée générale ou du conseil syndicat et les visites non prévues au contrat de la copropriété, les prestations liées au règlement de copropriété et à l'état descriptif de division, les travaux administratifs et matériels issus d'un sinistre, ou encore les travaux et études techniques fixés par décret du 17 mars 1967. Sont aussi concernés, la gestion des litiges et contentieux autres que le recouvrement de créances auprès des copropriétaires et d'autres prestations telles que la gestion des dossiers de subvention ou d'emprunt, la reprise de comptabilité ou les démarches d'immatriculation initiale du syndicat.

LE MARCHÉ EN CHIFFRES 

La FNAIM dresse un état des lieux du marché

loupe sur l'immobilier

La FNAIM vient de publier l'édition 2015 de son ouvrage « Le logement en France ». Celui-ci met en avant un parc immobilier de 34 millions de biens. Un quart des habitats principaux datent d'avant 1949, deux tiers ont été construits entre 1949 et 1999 et seulement 10 % dans les années 2000. Le taux de logements vacants s'établit, lui, à 7,8 %, représentant 2,86 millions de biens. Concernant les ventes, 2014 a enregistré un recul de -2,4 % par rapport à 2013, avec 700 000 achats finalisés. Les prix, eux, ont baissé en moyenne de -1,7 %. Les ventes dans le neuf ont le plus soufferts de ce recul. Pour Jean-François Buet, président de la FNAIM, « de nouvelles entraves portant sur le crédit, les loyers ou des obligations de travaux, notamment, seraient autant de mauvais coups portés à un marché encore fragile. »

RÉSEAU 

Un premier bilan des ventes sur 2015

Détecteurs de fumée

Le réseau Laforêt vient de publier un premier état des tendances de l'immobilier pour 2015. Sur le 1er trimestre, le marché progresse de 6 % pour les demandes au niveau national, et même de 11 % en Île-de-France. Ce sont les primo et les secundo-accédants qui sont à l'origine de la majorité des transactions. Les petites et moyennes surfaces sont les plus recherchées, avec un stock relativement faible. À l'inverse, les grandes surfaces et les biens présentant des défauts mettent plus de temps à se vendre. Au niveau national, les prix affichent une baisse de -1,1 %, à 2 771 €/m². Cette tendance est un peu plus marquée en région avec -1,2 %, tandis que sur Paris, elle se limite à -0,9 %, plaçant le m² moyen à 3 606 €. Enfin, les biens d'excellence ne connaissent pas cette variation, présentant toujours des prix élevés. « Avec des prix au niveau de l'année 2010 et des conditions de crédit favorables, le marché immobilier se porte mieux en ce début d'année. Les besoins en logement et l'appétence des Français pour la pierre contribuent à ce phénomène. Toutefois, entre la taxe sur les logements vacants, la surtaxe sur les résidences secondaires et les plus-values, mais aussi l'encadrement des loyers et la future révision des valeurs locatives, il est devenu difficile d'avoir de la lisibilité sur ses placements dans l'immobilier. Conséquence : l'investissement locatif et le marché des résidences secondaires se retrouvent pénalisés. » Analyse Yann Jehanno, directeur exécutif de Laforêt, à l'occasion de la publication de premier bilan de tendances trimestriel.

© 2015 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Par Christophe Héry, avocat - Jérôme Rousselle, avocat

Expression #44

Version .pdfWebmagazine

Autres Numéros Expression

pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :

*

*


*


Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le N° 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - Bâtiment Bêta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub