DUBAI : Un investissement inédit

Ailleurs Juillet - Août 2008

MOTS CLES : Emirats | Investissement | Construction | Architecture
Des biens immobiliers insensés

C'est une ville ensoleillée où les gratte-ciel poussent en plein désert et les résidences de luxe sur un archipel en forme de palmier. Bienvenue à Dubaï ! Les étrangers, autorisés à devenir propriétaires depuis 2002, s'y ruent. Parmi eux, quelques français profitant des atouts du pays. Sur un marché immobilier florissant, voici un investissement inédit pour vos clients plutôt aisés.

Des biens immobiliers insensés

Sur ce bout de terre aride situé dans le golf persique, le rêve s'acquiert sur plan. L'émirat de Dubaï possède en effet le plus grand nombre d'habitations en construction de la planète après Shanghai et Pékin. A lui seul, le chantier de la plus grande marina du monde représente 220 tours de plus de 100 mètres de haut en travaux. Compter 300 000 € pour un studio, livré en 2009. A moins que l'acquéreur ne règle son achat en une fois. Il bénéficiera alors d'une remise immédiate de 20% ! La renommée internationale de Dubaï tient à ces projets immobiliers grandioses en cours de réalisation : The Palm Jebel Ali, Dubaï Land, Dubaï Waterfront, Business Bay, etc. Un des plus médiatisés, baptisé « The World » , propose des iles privées de 23 226 à 83 613 m² avec maison, ponton d'accostage et jardin luxuriant pour 10 à 45 millions de dollars. Le tout au coeur d'un archipel en forme de planisphère composé de 250 à 300 îles, avec commerces et loisirs ! Les îles de « The World » se sont déjà vendues comme des petits pains. Mais ici, les logements peuvent être revendus 3 à 5 fois avant d'être terminés.

Architecture : la marque de fabrique de dubaï

Un lieu parmi les plus sûrs et les plus riches du monde

C'est une reconversion économique réussie pour le pays. Son marché, destiné à l'Asie, se développe avec des capitaux venus d'Inde, de Chine mais aussi d'Angleterre. L'objectif du gouvernement : faire de la région un pôle majeur du tourisme de luxe, des affaires et du commerce international. Des sociétés comme Microsoft et IBM y sont déjà implantées, attirées par le cadre de travail performant et les incitations fiscales ( absence de taxes sur les sociétés et absence d'impôt sur le revenu). Avec 1000 nouveaux expatriés qui s'installent chaque mois, les agents immobiliers ont de quoi faire : la ville a vu sa population multipliée par dix en cinq ans et l'offre immobilière est devenue inférieure à la demande.

Dubai

Un paradis pour l'investissement

Un appartement de sept pièces dans une belle résidence vaut 40% moins cher qu'en Europe. Le prix de revente peut être, lui, trois fois plus élevé qu'à l'achat. Dans ces conditions, on comprend pourquoi l'investissement immobilier est très apprécié des étrangers ! Beaucoup d'anglais à la retraite de la « middle class » ont ainsi investi dans un bien en bord de mer. Ils l'occupent en période hivernale, quand la température moyenne affiche les 25°. Une partie de la bourgeoisie asiatique, voulant préserver ses intérêts, s'est aussi réfugiée dans le pays. Et pour cause : les taxes foncières et les impôts n'existent pas. Autre avantage, l'émirat est peu regardant quant à l'origine des fonds investis et délivre facilement des Visas de résidents permanents. En France, l'investissement dubaïte peu intéresser les catégories sociales protégées. En effet, les prestations offertes présentent un bon rapport qualité/prix. En 2007, la rentabilité locative avoisinait les 8 à 12 % pour les appartements, et 15 à 20% pour l'immobilier de bureaux. Beaucoup d'acquéreurs souhaitent aussi résider dans leur logement en dehors des locations. Comment résister en effet aux charmes locaux : îles artificielles, complexes sous la mer, plus vaste parc de loisir au monde, résidences avec piscines et vue plongeante sur le Golfe, etc. ?

Une forte spéculation

Depuis le décret de mai 2002 du cheikh Mohammed ben Rashid al maktoum, vice-Président et Premier ministre des Emirats Arabes-Unis, autorisant les étrangers à devenir propriétaires à Dubaï, le marché immobilier est en plein boum. Face à une très forte demande, les logements sur plan partent en 48 heures. Certains font même l'objet de revente avec des plus-values de 100%. Les prix, eux, montent en flèche. Une villa achetée 350 000 euros il y a un an peut par exemple se revendre aujourd'hui jusqu'à 450 000 €. Sur le marché locatif, le gouvernement a d'ores et déjà imposé une hausse temporaire maximale des loyers de 15% par an. Les autorités de Dubaï veulent en effet limiter les excès sur le marché.

Dubai

Architecture : la marque de fabrique de dubaï

A côté du centre ville traditionnel de Dubaï pousse des bâtiments à l'architecture grandiose et novatrice. Des constructeurs comme Nakheel ou Emaar ont désormais acquis une renommée internationale grâce à la médiatisation de leur surprenant projet. La ville de tous les superlatifs possède ainsi l'hôtel le plus haut du monde, le Burj-Al-Arab (321 mètres de haut). Un hôtel en forme de voile situé dans un paysage paradisiaque, sur une île au large de la célèbre plage de Jumeirah. Dans cet hôtel, pas de chambres ; seulement des suites dont la plus petite mesure modestement 170 m². Mais depuis peu, le Burj-Al-Arab se fait voler la vedette : la tour Burj Dubaï, livrée en 2009, sera selon ses constructeurs le plus haut bâtiment Du monde avec ses 815, 7 mètres de haut. L'édifice sera composé de 30 000 appartements et du plus grand centre commercial du monde !

Dubai

3 Questions à Patrick Montrichard

Patrick Montrichard - Consultant international en architecture Comment se porte le marché ?

L'immobilier y est réellement florissant. La région représente le plus grand chantier du monde depuis quinze ans et tous les programmes se vendent les uns après les autres. La bulle économique continue et s'est déportée vers l'Asie. Aujourd'hui, l'ensemble du pays connait un développement très important, et pas seulement Dubaï. Dans la capitale des émirats arabes-unis, Abu Dhabi, les promoteurs sont par exemple en train de construire une Venise contemporaine géante.


En quoi un investissement immobilier peut-il intéresser les clients français ?

Le marché n'est pas destiné spécifiquement aux Français. Mais l'Euro étant fort, il offre des possibilités d'acquisition à cause d'une parité favorable sur le dollar. Il y a des coups intéressants à faire pour la clientèle française. Les logements sont en effet beaucoup moins chers qu'en France et le pays présente beaucoup d'atouts, ainsi qu'un charme exotique indéniable. L'investissement est donc très intéressant si l'on est en mesure de payer le billet d'avion qui coûte quand même entre 500 et 600 € en classe économique.


Quel est le profil de la clientèle Dubaïte ?

Le pays est résolument tourné vers l'Asie, qui représente un marché colossal avec des milliards de personnes et de la main d'oeuvre bon marché. Les acquéreurs viennent de Hong-Kong, de New Delly, de Singapour, de Chine... 3 millions d'indiens vivent ainsi à Dubaï. Attirée par de nombreux avantages, une « middle-class » asiatique s'est installée à côté des étrangers milliardaires. Les logements, que l'on acquière pour 99 ans renouvelables, sont par exemple moins chers qu'à Saigon. Il y a aussi moins de pollution.

Chloé Delahaye

© 2008 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Information de l'immobilier d'Expression #3

Version .pdfWebmagazine
pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :

*

*


*


Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le N° 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - Bâtiment Bêta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub