N°20
Mai / Juin 2011

Pour Philippe TABORET directeur général adjoint de CAFPI, « il faut positiver le marché et agir »

Dans les colonnes d'Expression, Philippe Taboret, directeur général adjoint de CAFPI, réagit face au climat ambiant qui règne sur le marché de l'immobilier et ébauche des réflexions sur les chemins à emprunter pour redonner de la vigueur à l'activité et le goût de l'achat aux Français.

 

« A l'heure actuelle, les thèmes de l'immobilier et de son financement sont abordés assez négativement en France, alors qu'au final les choses ne vont pas si mal que ça. L'ensemble des commentateurs ont tendance à réduire l'immobilier à une unique opération financière et spéculative. Tout est ramené à une question d'argent. Or, si bien évidemment l'acquisition représente un bon placement et reste une valeur sûre et un bon moyen de transmettre un héritage, cela reste, avant toute chose, une affaire de choix de vie, d'envie. A l'heure actuelle, 84% des locataires rêvent de devenir propriétaire.

La pierre, un vrai placement à long terme

S'il s'agit d'un souhait profond chacun tentera de le mettre en forme... Avec deux grandes questions : Quel sont mes moyens pour y parvenir ? Et avec ces moyens financiers, à quel type de bien puis-je prétendre ? Bien loin des discours anxiogènes de plus en plus courants sur la flambée des prix de l'immobilier et la hausse des taux d'emprunt (...), je tiens à rappeler que les taux restent historiquement bas et que nous sommes toujours en période propice pour se lancer dans l'achat d'un bien. Par ailleurs, la pierre quoi qu'on en pense est sécurisante. C'est une manière de bien placer son argent à long terme. En outre, l'ensemble du marché immobilier en France est loin d'être entièrement bloqué. Si Paris se profile effectivement comme une bulle immobilière à part, il existe en deuxième couronne de nombreuses possibilités pour résider à des prix abordables, même constat dans d'autres régions françaises loin de l'engorgement parisien.

Redonner de la confiance en construisant plus

S'il existait une politique volontariste de la part du gouvernement en matière de construction de logements, la réalité n'en serait que meilleur. Il manque actuellement un million de logements dans l'hexagone alors même qu'il existe de nombreux terrains à construire, de nombreux bureaux vides. Avec une vrai politique d'aménagement du territoire, une simplification du code de l'urbanisme et de la fiscalité immobilière, l'assainissement du marché et le rééquilibrage entre l'offre et la demande pourraient se faire avec plus d'aisance, et c'est toute la filière immobilière qui profiterait des retombés positives ; de l'acquéreur, aux agences en passant par les banquiers et les courtiers, soit l'ensemble des parties prenantes qui font le marché. Bien évidemment il existe actuellement des lois qui vont dans le bon sens comme la loi Scellier qui concourt à l'investissement locatif ou le prêt à taux zéro pour les primo-accédants. Mais à contrario, ces aides ne sont pas, à mon sens, de bonnes solutions à long terme. Les aides à la pierre favorisent toujours l'augmentation des prix au détriment de la solvabilité des ménages. Pour moi, il est clair qu'il faut avant tout aider les personnes à financer leur logement et moins les pénaliser par des taxes.

In fine, plus de construction, moins de taxes et des aides ciblées aux personnes coûteraient moins chères à l'état tout en permettant à l'immobilier de redevenir un moteur efficace de croissance économique et plus de Français permettrait de réaliser leur rêve»

Alexandra Picard

© 2011 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Expression #20

Version .pdfWebmagazine

Autres Numéros Expression

pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :



*



Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le N° 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - Bâtiment Bêta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub