Développement durable :
Ce qui change vraiment dans votre agence

Mots clés : Normes environnementales | Construction | Marché de l’ancien

Alors que tous les regards se tournent vers l'écologie et le développement durable, le marché de l'immobilier n'échappe pas à la règle et évolue lentement vers un « marché vert ». Une opportunité pour le secteur. Mais tous les acteurs sont-ils vraiment concernés ?

De nouvelles normes environnementales

En France, le Grenelle de l'Environnement a imposé de nouvelles règles. Le diagnostic de performance énergétique (DPE), applicable depuis le 1er novembre 2006 pour les logements anciens, et depuis 2007 pour les logements neufs, fait ainsi partie de ces informations obligatoires à fournir lors d'une vente. Derniers nés de l'immobilier durable, les logements «Haute Qualité Environnementale » (HQE) s'implantent petit à petit dans le secteur.

Premiers concernés : les constructeurs

concerné par l'influence de plus en plus forte du développement durable : « Dans le neuf le développement durable prendra de plus en plus de place », argumente Sébastien Arro, gérant d'Arro-Immobilier. Mais dans l'ancien, avec la crise, les acquéreurs flairent surtout la bonne affaire, et ne regardent pas en premier la qualité « durable » du logement.

« Les constructeurs de maisons individuelles, de systèmes photovoltaïques, etc. sont surtout concernés par le développement durable, explique Jean-François Buet, secrétaire général de la Fédération nationale de l'immobilier (FNAIM). D'autre part, dans vingt ans, le patrimoine immobilier que nous aurons sera constitué à 80% du patrimoine existant aujourd'hui. La rénovation est donc un secteur clé, mais le problème est qu'elle a un coût : il faut en effet au moins 10 ans pour retomber sur ses investissements. Enfin, je crois que les agents immobiliers ont un rôle social et sociétal et donc éducatif : deux tiers des transactions immobilières passent par ces derniers ; ils peuvent donc sensibiliser leurs clients».

Vers une baisse des prix dans l'ancien

Le secteur de l'immobilier ancien est touché indirectement par l'apparition du développement durable, et par les nouvelles règles en matière de rénovation. La multiplication des normes environnementales devrait alors provoquer la baisse des prix dans l'ancien : Les vieux bâtiments ne répondant pas aux normes, il faudrait des années et de gros budgets pour réaliser les travaux adaptés ; leurs prix seront donc revus à la baisse progressivement.

Le Grenelle de l'environnement : une mine d'emplois

« Le secteur de la construction a enregistré en 2008 un fléchissement de 2,3 % du volume de son activité mais a créé, 13 000 emplois permanents », précise le dernier communiqué de presse du ministère de l'écologie et du développement durable, publié le 17 juin dernier. Cependant, le Grenelle de l'Environnement, qui représente un investissement total de 440 milliards d'€ sur la période 2009-2020, dont plus de 300 Mds € pour le secteur de la construction (205 Mds € pour le bâtiment) pourrait permettre une redynamisation du marché dans les prochaines années. Outre les plans de relance, prêts a taux « 0 », crédits d'impôt sur le développement durable et autres mesures liées à l'environnement et à l'investissement dans le neuf «écolo», le développement durable demeure la première source de nouveaux emplois et d'activités dans les années à venir, et plus spécialement dans le secteur de la construction (construction et pose de panneaux solaires, géothermie, etc.). L'immobilier sera également très sollicité et devra proposer davantage de logements «basse consommation » au cours des prochaines années...

Léopoldine LANFREY

© 2009 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Information de l'immobilier d'Expression #10

pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :

*

*


*


Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le N° 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - Bâtiment Bêta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub