Algérie, tunisie Le marché explose

Mots clés : Croissance | Promoteur | Marché | Investissement

Le secteur de l'immobilier en Algérie et en Tunisie a connu une croissance spectaculaire ces dernières années, avec une augmentation des prix dans les grandes villes comme Alger et Tunis. Les promoteurs étrangers s'y installent pour y construire des complexes touristiques ou résidentiels de luxe, et en ont fait en peu de temps les deux eldorados de la région nord-africaine. Pour quelles raisons ces marchés attirent autant de promoteurs ? Qu'est-ce qui pousse les investisseurs à se tourner vers l'étranger ? Explications.

L'algérie rêve de croissance...

De plus en plus dynamique, le marché de l'immobilier algérien explose littéralement. Malgré la conjoncture économique mondiale, qui touche en grande partie ce domaine d'activité, l'Algérie, ne cesse de s'attirer les faveurs des grands promoteurs internationaux. Alger devrait disposer d'un nouveau centre-ville, avec une véritable cité des affaires, baptisée « Alger médina » d'ici 2011, sous l'impulsion d'Abdelouahab Rahim, un ancien expatrié de 57 ans (revenu en Algérie en 1995, après vingt ans passés entre Paris et Genève). Ce complexe de 100 hectares, mené par le Groupe Dahli dans le centre d'Alger constituera une zone touristique de loisirs et un centre d'affaires.

Près d'un million de m² de bureaux seront disponibles. Par ailleurs, le secteur public s'intéresse déjà à des projets d'habitations à loyers modérés pour en finir avec la crise du logement et éradiquer l'habitat précaire. Des dizaines d'autres projets sont en cours (hôtels, buildings, habitations). Parmi les plus importants chantiers figure le Parc Dounya de l'Emirates International Investment Company (EIIC) dont le coût est de 3,5 milliards d'euros et qui va s'étendre sur un terrain de 650 hectares, sur la périphérie d'Alger.

Les promoteurs immobiliers locaux, qui étaient jusque là à la traîne, commencent eux aussi à proposer des projets de grande envergure, grâce à l'aide de l'état. D'après le cabinet de consulting britannique, Oxford business group (OBG), la dernière mesure prise par le gouvernement oblige les investisseurs étrangers à céder une majorité d'intérêts aux Algériens, ce qui enrichit considérablement le pays, et qui n'empêche pas les projets pharaoniques de fleurir et les prix de flamber.

Ces dernières années, les prix ont connu une hausse vertigineuse qui pénalise lourdement les citoyens à revenu moyen, et surtout les jeunes, qui ont très souvent recourt aux crédits bancaires. Le lot d'un terrain dans la commune de Dar El Beïda est passé de 2 000 dinars (20 €) le m² il y a cinq ans, à 40 000 (390 €) dinars actuellement. Les prix du logement ont également connu une hausse considérable passant de 3,5 millions de dinars (35 000 €) pour un F3 en propriété à 7 millions de dinars (68 000 €)...

TUNISIE, UN MARCHE EMERGENT...

Le marché immobilier de ce petit pays bordé par la mer Méditerranée est en passe de devenir l'un des plus dynamiques parmi les territoires émergents. Selon le Fond monétaire international (qui s'y est rendu pour y effectuer une mission de collecte d'informations), les investisseurs se tournent de plus en plus vers la Tunisie car elle dispose de critères d'investissement attractifs. L'organisme dirigé par Dominique Strauss Kahn atteste que le pays a atteint fin 2008, le plus fort taux de croissance de la Méditerranée (aux alentours de 5,5% du PIB), et lui prédit pour 2009 un pic allant jusqu'à 5,9 %.

Classée au 3ème rang des plus beaux endroits à visiter dans le monde, selon le New York Times, la Tunisie est devenue au fil des années un lieu d'investissements propices à l'achat dans un contexte économique international. Les promoteurs misent sur la proximité du marché européen, une stabilité historique et un potentiel touristique. Ce qui a aussi quelques inconvénients: le prix du mètre carré a augmenté de manière exponentielle au cours de ces dix dernières années.

Dans certaines zones, la croissance a dépassé les 50%. Jamais les loyers n'avaient été aussi chers... Entre le coût d'aménagement, la bulle spéculative et l'inflation, plusieurs motifs sont mis en cause (Rareté des terrains, concentration urbaine, amélioration des conditions de vie et de financement bancaire...).

Dans les zones populaires de capitale, les prix oscillent entre 800 (476 €) et 1 200 dinars (715 €) au m² et bien plus dans encore dans les endroits branchés ». Dans certaines des endroits comme Aïn Zaghouan par exemple, le prix du mètre carré à la vente s'élève à 750 à 850 dinars pour le moyen standing. Et les tarifs évoluent crescendo près du Lac : il faut compter en moyenne de 1 450 (870 €) à 2 200 (1 300 €) dinars le m² pour se loger...

Pourquoi les prix augmentent en tunisie ?

Le taux de propriétaires en Tunisie est de l'ordre de 80%. Ces dix dernières années, les prix de l'immobilier dans le neuf ont subit une augmentation pouvant aller jusqu'à 50% dans certains secteurs tels que Grand Tunis,

La hausse des prix est dûe à plusieurs facteurs

  • * La rareté des terrains (notamment à Hammamet, Sousse, Tunis et sur le littoral Nabeul).
  • * L'augmentation des matières premières. Le dynamisme de l'investissement locatif dans les grandes villes telles que Hammamet, Nabeul, ou encore Tunis.
  • * Les placements immobiliers engendrent un rendement certain.
  • * De plus en plus d'acheteurs investissent en Tunisie pour créer un patrimoine immobilier où passer leurs vieux jours. Ils pourront transmettre ce bien à leurs enfants.
  • * La grande concentration urbaine. Les demandes en provenance de l'étranger entraînent une hausse considérable des prix.

Evénement : Un investissement écolo

Le premier hôtel 100% écologique arrive en Tunisie. Très prochainement vous pourrez le visiter ! Le « Russelior » se situe à Hammamet. Ce lieu touristique dispose de l'un des plus grands espaces verts. Le tableau se veut exceptionnel. Ouvrez les yeux et vous n'admirerez pas moins de 2 000 palmiers formant une oasis avec surfaces d'eau et cascades. De quoi faire rêver... Cet investissement s'élève à plus de 50 millions de dinars. L'hôtel a reçu en avril dernier un prix en matière d'économie d'énergie, décerné par l'Agence nationale de maîtrise de l'énergie (ANME).

Arbiya Essoufi & Franck Richard

© 2009 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Information de l'immobilier d'Expression #10

pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :

*

*


*


Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le N° 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - Bâtiment Bêta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub